Difficulté des études de droit : a quoi s’attendre ?

A mon grand étonnement, je n’ai trouvé aucun article sur Google traitant de la « licence de droit » et pourtant c’est un sujet qui intéresse beaucoup les étudiants qui veulent se lancer dans les études de droit ou le sont déjà pour connaître les difficultés.

La licence de droit : à quoi faut-il s’attendre ?

Il faut noter tout d’abord que la licence de droit prépare des juristes avec une formation généraliste. En effet, on voit aussi bien des matières de droit public que de droit privé, c’est seulement une fois en master que l’étudiant pourra se spécialiser.

Cependant, un chiffre fait très peur aux lycéens qui envisagent ces études en raison du faible taux de réussite en licence 1 de droit. Effectivement, le taux de réussite est aux environs de 30% quand ce sont de bonnes promotions et en moyenne entre 20 à 30%.

Oui, mais…il faut relativiser ! Pourquoi ? Parce que en licence 1, il y a ceux qui :

  • profitent juste de la bourse
  • ne savent pas quoi faire d’autres
  • redoublent
  • se rendent compte que ce n’est pas fait pour eux

Vous l’aurez compris, il faut donc en retirer une très grande partie, croyez-moi !

Mais passons dans le vif du sujet. Dans ma faculté par exemple, voici une idée du programme :

Licence 1 :

  • droit constitutionnel
  • droit de la famille
  • culture générale
  • introduction au droit
  • histoire du droit

Licence 2 :

  • droit des obligations
  • droit administratif
  • finances publiques

Licence 3 :

  • droit du travail
  • droit des sociétés
  • droit des sûretés
  • fonction publique

Ce qu’il y a d’intéressant avec la licence de droit, c’est que l’on peut assimiler assez facilement les connaissances à des situations déjà vécues, que l’on rencontre actuellement ou des proches qui la subissent. Autre fait intéressant, c’est par exemple lorsqu’on aborde le droit constitutionnel. C’est vraiment très passionnant de découvrir le rôle et les pouvoirs du président de la république par exemple ou encore comment on élabore une loi (ah la fameuse navette….).

Grace à une licence de droit, on assimile ainsi une culture vraiment assez impressionnante !

Le droit : quels débouchés ?

En optant pour des études de droit, vous aurez accès à de nombreux secteurs :

  • banque et assurance
  • ressources humaines
  • immobilier
  • commerce
  • action sociale et santé
  • métiers  juridiques

Je vais vous donner un conseil : pour vous motiver à réussir votre licence de droit, sachez au préalable quel métier vous visez. Cela vous aidera beaucoup mieux car votre projet de métier sera clairement définit et vous savez ce que voulez.

Mon avis sur la difficulté des études de droit

On dit que la première année, il n’y a pas trop de boulot. Comment vous dire une bonne fois pour toute que cela dépend NATURELLEMENT (et oui) de votre chargé de TD. Il y en a qui exigeront de vous un seul devoir, d’autres de faire à chaque séance une dissertation + 10 fiches d’arrêts.

On dit que la deuxième année c’est la plus difficile ! Peut-être qu’au niveau des coefficients qui sont plus importants d’une certaine façon oui, mais je trouve la seconde année encore plus intéressant que la première année, notamment avec le droit des obligations.

On découvre également les joies du droit administratif et c’est bien drôle (je vous assure).

Et après la licence ?

87 % des diplômés poursuivent en master de droit privé, droit public, droit social, droit fiscal… (2 ans, accès sur dossier) avec la possibilité, à la fin du M1 ou du M2, de rejoindre les écoles professionnelles de notaire, de clerc expert, d’huissier, d’avocat, et l’École nationale de la magistrature (ENM)… sur concours. Avec un bac + 3 en droit couplé avec un bac + 3 en histoire de l’art, il est possible d’accéder au métier de commissaire-priseur.

Il est également possible d’intégrer un institut des métiers du notariat qui prépare aux fonctions de collaborateur de notaire (1re catégorie).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *